LUSSAC en Gironde

logo du site
  • LUSSAC en Gironde
  • LUSSAC en Gironde
  • LUSSAC en Gironde
  • LUSSAC en Gironde
  • LUSSAC en Gironde
  • LUSSAC en Gironde
  • LUSSAC en Gironde
  • LUSSAC en Gironde
  • LUSSAC en Gironde

Accueil du site > Pages Annexes > la tour de Grenet

la tour de Grenet

La Tour de Grenet

En arrivant à Lussac que l’on vienne de Coutras ou de Saint Médard, on aperçoit surmontant les vignes et les bosquets, une tour carrée d’aspect moyenâgeux. Cet édifice pour le moins curieux, est là depuis 1850 par la volonté d’un homme, Pierre Favereau. La famille Favereau est installée à Terrien depuis le début du XVII siècle, elle a produit au fil des générations d’importants personnages, tous juges, avocats ou prêtres. Pierre Favereau, dernier descendant mâle, naquit à Lussac le 12 novembre 1778. De son mariage avec une riche héritière de l’entre-deux-mers, il eut une fille Marie qui épousa le 20 janvier 1828 son cousin François Drivet, conseiller à la cour royale de Bordeaux. De cette union naquit Pierre Henri en 1837. Les Drivet possédaient depuis 1615 la propriété du Lyonnat. Quand François mourut en 1846, le jeune Pierre Henri devint l’héritier de Terrien et du Lyonnat. Il fut maire de Lussac en 1870. La légende prétend que Pierre Favereau détenteur de l’immense domaine de Terrien à Lussac, composé de vignes, bois et moulins fit ériger cette tour de 17 m de haut afin de pouvoir contempler son bien et observer les travaux de son personnel à l’aide d’une longue vue. Ce qui est certain, comme nous le dit J.A. Garde dans son « Histoire de Lussac », c’est qu’elle lui a servi de sépulture et que sur sa pierre tombale de marbre sous un porche, est gravé ce qui suit : " C’est ici que repose Pierre Favereau de Terrien, décédé le 18 décembre 1870, dans sa 93ème année. Il a fait construire et bénir la tour l’an 1850 ". Enfin une autre légende laisse entendre que le défunt aurait été enterré avec sa tabatière en or et sa canne à pommeau d’or, ce qui expliquerait qu’en février 1950 un individu mal intentionné ait profané cette tombe. Ces faits furent relatés dans le journal « Sud-Ouest » de l’époque. La tour est située au lieu-dit Grenet sur un plateau d’environ 80 m d’altitude, à 300 m à l’est de la D17 , à un peu plus de 1000 m au nord du bourg de Lussac et à l’orée du bois de Rouzeau. Cet édifice de pierre est bâti sur une parcelle provenant des anciens domaines de l’abbaye de Faise vendus comme biens nationaux en 1791, passant des familles Favereau, Drivet et Baudou au propriétaire actuel, Monsieur Brunot qui en fit l’acquisition avec les vignes qui l’entourent en 1970. De la construction on ne connait malheureusement rien si ce n’est la date qui figurait sur la pierre tombale. D’environ 17 mètres de haut comme nous l’avons écrit précédemment, cette tour est établie sur un parallélépipède dont les plus longs côtés orientés au nord et midi, mesurent à l’extérieur 5 m et les largeurs, orientées au levant et couchant, 4,30m. La façade du levant est percée de lucarnes d’étage en étage. Une seule porte, précédée d’un appentis peut être de construction postérieure, donne accès au rez de chaussée du côté nord. La tour est construite en pierres de taille (calcaire à astéries ou calcaire de Saint-Emilion) provenant peut-être de carrières toutes proches, le Cros ou Rouzeau. La tour de Grenet attire l’attention et suscite la curiosité, elle fait partie du paysage et de la mémoire Lussacaise. Merci à Monsieur Gatinel pour ce travail fait dans le cadre de l’Association historique de Puynormand.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF